Approbation du Décélérateur d’antiprotons

7 February 1997

En 1996, les machines à antiprotons du CERN (Accumulateur d’antiprotons ou AC, Collecteur d’antiprotons, et Anneau d’antiprotons de basse énergie ou LEAR) sont mises hors service afin de libérer des ressources pour le Grand collisionneur de hadrons. Un  groupe de scientifiques spécialistes de l’antimatière souhaite toutefois continuer les expériences de LEAR sur les antiprotons lents. Le Conseil demande à la division du Synchrotron à protons de chercher un moyen peu onéreux de fournir les faisceaux à basse énergie nécessaires.

Le rapport d’étude sur le Décélérateur d’antiprotons produit par la division conclut :

L’utilisation du Collecteur d’antiprotons en tant que décélérateur d’antiprotons devrait fournir des faisceaux denses de 107 protons par minute, avec une énergie basse (100 MeV/c) et des longueurs de paquets ramenées à 200 nanosecondes.

Le projet du Décélérateur d’antiprotons est approuvé le 7 février 1997.

Timeline: 
L’histoire du CERN

You are here